SERGE RUAUD    
On avait le nez en l’air
Bien assis sur nos derrières,
On regardait de la terre
L’univers.

Sous un plafond d’outremer,
Plein de trous, de courants d’air,
Sous une autre latitude
Nuits du Sud.

Le temps de lever le doigt,
Elle était tombée tout droit,
Juste un reflet sur la mer
A l’envers.

Vous n’avez pas vu l’étoile,
Il y en avait dans vos yeux,
Sur le pont d’un bateau à voile
Silencieux.

Des étoiles, y’en avait tant,
Des filantes très souvent,
Vos bras autour de mon coup,
Pas beaucoup.
Deux enfants au paradis
Pour m’y tenir compagnie,
Un instant d’éternité
Mérité.

Le temps de lever le doigt,
Elle était tombée tout droit,
Juste un reflet sur la mer
A l’envers.

Vous n’avez pas vu l’étoile,
Il y en avait dans vos yeux,
Sur le pont d’un bateau à voile
Silencieux.

Je garderai cet instant
Au plus loin, plus en avant,
Ma victoire sur le temps
Mécontent,

Jusqu’au dernier soubresaut
De l’aiguille sur mon cadran,
Jusqu’au dernier coup de trop,
Je le sens…
Jusqu’au dernier coup de trop,
Je le sens…
 
      L'étoile - 1994  
Accueil
Spectacle
Biographie
Discographie
Chansons
Actualité
Photos
Vidéos
Livre d'Or
Coups de coeur
 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

  Chanson pour une étoile filante  
A Marion et Stéphane, enfants de Marie !
Contacts ISCW : T-702.112.728.8 / Album “Un instant d'éternité” - SDRM n°: 84348