SERGE RUAUD    
Avec des mots gentils,
Des phrases qui rassurent,
Les docteurs nous ont dit
Que ce dont ils sont sûrs,
C’est qu’il n’y a rien à faire,
Plus rien à espérer,
Qu’il n’y aurait qu’à se taire
Et à tout débrancher…

Intro musique…

A voir ta vie qui roule
Un peu plus un peu moins,
A voir ta vie qui coule
D’une fiole à ton poing

Avec le rythme lent
De l’étrange machine,
Qui te donne l’élan,
Le souffle qui t’anime.

A compter tous ces fils
Qui t’attachent à la vie,
Barricadant l’exil
Dont tu as tant envie,

A chercher sur ta peau
L’endroit vierge de bleus
Où l’on f’ra de nouveau
Un plein intraveineux

A compter chaque nuit
Comme une sentinelle
Qui veille sur ta vie,
Qui surveille tes ailes,

Des fois que, par hasard,
Tu prendrais ton envol
Sans un dernier regard
Vers ceux qui restent au sol

Après toutes ces nuits
A dormir sous ton toit,
Après cinq décennies
De même bague au doigt,

Déshabillé de toi
Dans ce lit agrandi,
J’ai beau tendre les bras,
Ils sont bien trop petits…

A chercher chaque jour
La nouvelle infirmière
Qui attendra derrière
Pour te porter secours,

Avec ce sol qui brille
Tout comme aux cathédrales,
Ton regard qui vacille
Et ta survie bancale,

Avec le même bip
Lugubre et distordu
Qui me nouerait les tripes
Si je n’l’entendais plus,

Quand notre histoire de coeur
Se lit à tout jamais
Sur un vieux moniteur
En vert numérisé,

Quelle est donc la mission,
Quel peut être mon rôle,
Quelle est la décision
Y aurait-il une école

Où l’on dirait à ceux
Qui s’obstinent à vivre
Comment fermer le livre
En cessant d’être deux ?

Comment mourir plus vieux
En cessant d’être deux ?
 
      La décision - 2008  
Accueil
Spectacle
Biographie
Discographie
Chansons
Actualité
Photos
Vidéos
Livre d'Or
Coups de coeur
 
  Chanson sur l'euthanasie...  
A ceux qui ont du, qui doivent ou qui devront cesser d'être deux...
Contacts ISCW : T-702.491.239.0 / Album “Coupable” - SDRM n°: 125345