SERGE RUAUD    
Les mouettes du Lac de Constance
Se moquent de nos états d’urgence,
Leurs cris dérangent nos silences,
Demain, je repars pour la France.

Une heure qui ne ressemble à rien,
Une heure qui ne vient d’aucun compte,
Une heure dont nous n’aurons pas honte,
Une heure piquée sur nos destins.

Des mots qui ne sont pas d’amour,
Des mots, des mots de tous les jours,
Mais des mots qu’on n’a pas dits pour rien,
Des mots qui nous ont fait du bien.

Il n’y a souvent qu’un baiser
Qui sépare l’amour de l’amitié,
Qu’a-t’on perdu, que n’a-t’on pas gagné ?
On ne saura peut-être jamais.

Les mouettes du Lac de Constance
Se moquent pas mal de nos distances,
Leurs cris masquent nos défaillances,
Ce soir, on est loin de la France.

Des pas faits pour la circonstance,
Des pas ajoutés au hasard,
Mais des pas ne menant nulle part,
Des pas de si peu d’importance.

Il n’y a souvent qu’un baiser
Qui sépare l’amour de l’amitié,
Qu’a-t’on perdu, que n’a-t’on pas gagné ?
On ne saura peut-être jamais.

Les mouettes du Lac de Constance
Se moquent de mes états d’urgence,
Leurs cris dérangent mon silence,
Ce soir, je repars pour la France…
 
      Le Lac de Constance - 1993  
Accueil
Spectacle
Biographie
Discographie
Chansons
Actualité
Photos
Vidéos
Livre d'Or
Coups de coeur
 
 
  Rencontre d'un jour sur le Lac de Constance  
à Marie et à Valérie
Contacts ISCW : T-003.695.012.5 / Album “Chez nous” - SDRM n°: