SERGE RUAUD    
Tu t'appelles Marie et je ne crois en rien,
Mais je suis ton mari et je m'en porte bien,
Tu t'appelles Marie et nous savons pourtant
Comment on s'y est pris pour faire nos enfants...

Tu t'appelles Marie, c'était après Noël,
Une chambre à Paris, Dieu que tu étais belle,
Dans cette capitale, étions-nous sains d'esprit ?
Lorsque l'amour s'emballe, ça n'est pas garanti !

Tu t'appelles Marie et n'a plus qu'un prénom
Depuis que dans ton lit, baptême et communion,
J'ai découvert les seins principaux de ma vie,
Que mes yeux dans les tiens, de mes deux mains je pris.

Tu t'appelles Marie et tu portes mes croix
Depuis qu'à la Mairie tu m'as pris par le bras,
Tu t'appelles Marie, veux-tu que je te dise ?
Ton sourire c'est ma vie, ta maison mon église !

Tu t'appelles Marie, j'étais pas le premier,
Tu étais aguerrie et c'est là ma fierté,
D'avoir pu te garder tout au long des années,
D'avoir su remplacer tous tes jeunes premiers.

Tu t'appelles Marie et je ne crois en rien,
Mais je suis ton mari et je m'en porte bien,
Tu t'appelles Marie et tu m'as fait la grâce
De m'accorder la place de l'homme de ta vie
De m'accorder la place de l'homme de ta vie.
 
      Marie - 1992  
Accueil
Spectacle
Biographie
Discographie
Chansons
Actualité
Photos
Vidéos
Livre d'Or
Coups de coeur
 
  Hymne à Marie, sa femme  
A ma femme !!!
Contacts ISCW : T-003.695.018.1 / Album “Chez nous" et "Chanter” - SDRM n°: 67018