SERGE RUAUD    
On a déjà tout dit,
Tout écrit, tout pleuré,
Sur la petite fée
Qui passait par ici,
Elle avait l’âme leste
Et le cœur simple et bon,
Elle avait l’art du geste
Et celui des chansons.

Opéras, ritournelles
En habits soprano,
A trois pommes de haut,
Elle chantait plus haut qu’elle,
Mais plus les voix sont belles
Plus elles nous manquent tôt,
Une belle étincelle
Ca s’éteint aussitôt…

Si l’on regarde en l’air
Le soir, au dessus du château,
C’est pas pour vous cacher cette eau
Qui perle à nos paupières,
C’est juste pour retrouver d’elle,
Au loin, dans des halos bleutés,
Deux yeux, deux étoiles nouvelles
Qui viendraient nous regarder.

Elle avait tant pour elle,
Elle était tout pour nous,
La petite hirondelle
De nos grands rendez-vous,
Qui parsemait le temps,
De graines de bonheur
Qui atteignaient souvent
La taille de son cœur,

Sa danse était légère
Et son pas sûr et rond,
Elle avait la manière
Elle avait la façon,
Mais plus la danse est belle
Moins elle tourne longtemps,
Une belle étincelle
Ca part en coup de vent…

Si l’on regarde en l’air
Le soir, au dessus du château,
C’est pas pour vous cacher cette eau
Qui perle à nos paupières,
C’est juste pour retrouver d’elle,
Au loin, dans des halos bleutés,
Deux yeux, deux étoiles nouvelles
Qui viendraient nous regarder.

A Carole Illouz
et à tous les bénévoles du spectacle de La Bataille de Castillon

 
      Si l'on regarde en l'air - 2007  
Accueil
Spectacle
Biographie
Discographie
Chansons
Actualité
Photos
Vidéos
Livre d'Or
Coups de coeur
 
  A la la petite fée de la Bataille de Castillon  
A Carole et à tous les orphelins de La "Bataille de Castillon"
Contacts ISCW : T-702.223.361.2 / Album “Coupable” - SDRM n°: 100254