SERGE RUAUD    
Des cris de roues qui grincent
Écrasées de paquets,
Montent de nos provinces
Où l'on veut s'embarquer.
Est-ce un nouveau départ
Ou le dernier exil ?
Chaque patte a son fil,
Chaque fil son espoir.

Avions, aéroports,
I.G.V., T.G.V.,
Faut pas perdre le Nord
Envoyez les billets,
Compostez vos amours
Sur le quai d'une gare,
Toujours tout mettre à jour
A chaque grand départ.

Les tableaux d'affichages
Qui hantent les plafonds
Vous montrent les voyages
Que les autres feront.
A chaque avion parti,
Le monde rétrécit,
Les villes et les heures
Se déglinguent en choeur,
Et tombent en cohortes
En bouts de lettres mortes.

Bien sûr, tout peut se faire,
Rencontrer pour la vie
Un étranger d'hier
Débarqué de la nuit,
Mais à peine on s'en va,
C'est à hue et à dia,
Et c'est chacun pour soi,
Faut compter ce qu'on doit...

Et plus on va partout,
Plus on est n'importe où,
Et plus souvent on part,
Plus on vit nulle part,
Et plus on voit de gens,
Et moins on se connait,
Et plus fort on s'entend,
Et plus fort on se tait.

Les tableaux d'affichages
Qui hantent les plafonds
Vous montrent les voyages
Que les autres feront.
A chaque avion parti,
Le monde rétrécit,
Les villes et les heures
Se déglinguent en choeur,
Et tombent en cohortes
En bouts de lettres mortes.
 
      ZAP Airlines - 1997  
Accueil
Spectacle
Biographie
Discographie
Chansons
Actualité
Photos
Vidéos
Livre d'Or
Coups de coeur
 
  En voyage pour n'importe où !  
Vivent les voyages !
Contacts ISCW : T-702.223.539.0 / Album “Chanter” - SDRM n°: 67018