Un bar-tabac

 

L'avait d'abord rêvé
D'écourter sa belle-mère,
L’avait imaginé
Comment mener sa guerre,
Puis tout réjoui d'avance
De quimper belle maman
L'était entré en transes
Sur ces beaux sentiments…

L’avait donc décidé
De questionner Google,
Sur les bios consacrées
Aux grands pros du linceul,
Les fioles de Lucrèce,
La potion des Borgia,
Servis avec adresse,
Avec maestria…

Pour un rôti raté,
Un cri d'aspirateur,
Un pull décoloré,
Un retard d'un quart d'heure,
Sa colère était telle
Qu'il rêvait tout'les nuits
De se trucider celle
Qui ronflait dans son lit...

Mais un brin d'charité
Lui fit bien miroiter
Que plutôt qu'la buter
Il pouvait la r'filer
A un voisin d'palier,
Un divorcé tout neuf,
Ce qui fut si tôt fait
Qu'il ne put être veuf !...

Pour une cotisation
Décomptée du salaire,
Il mit les gaz à fond
Et dit : "je vais m'le faire,
Ce patron de mes deux
Qui nous pleure les tunes
J'vais m'le couper en deux
L'expédier sur la lune"...

Puis ce fut le déclic
Qu'il n'y avait rien à faire,
Puisque le moindre flic
Est addict aux "experts"
OK pour la zigouille,
Bon pour s'débarrasser
Des casseuses de c...
De ceux qu’on a assez...

Mais l'était pas OK
Pour aller vivre en taule,
L’aimait pas les loquets
Et pas les camisoles,
Les matons, le parloir,
Et puis les fouilles au corps
Ni les truands notoires
Qui refilent des gnons…

Il s'est payé un bar tabac,
Au bout de la p'tite rue d'en haut,
Il est croqu'mort incognito,
Entre les bières et les cocas,
Il s’ra leur serial killer
Qui leur mitonne leur trépas,
En attendant patiemment l'heure
Où la mort f’ra un tabac

Il s'est payé un bar tabac,
Au bout de la p'tite rue d'en haut,
Il est croqu'mort incognito,
Entre les bières et les cocas,
Pité, campé derrière l’comptoir,
Qui brille là comme un cercueil,
Il s'est acheté le pouvoir
De distribuer de vrais deuils

Il s'est acheté le pouvoir
De distribuer des deuils !

2017 - ISCW : en cours
Album “Fin du livre”

   Un bar-tabac (En cours de mixage)