Vieille planète

Et s'il était trop tard ?

Si les poissons font dans la mer,
C’est qu’ils peuvent pas faire autrement,
Cela vaut-il motif sincère
Pour qu'nos milliards en fassent autant ?

On s’donne des brevets d’écolo
Parce qu’on a repeint les poubelles
Et qu’on y sépare nos lots
D’ordures, de matières pas belles.

Bientôt ce s'ra tell’ment dégueu’
Que personne n'os'ra demander
A s’faire enterrer au milieu
D'un petit trou pas colmaté...

On participe vaillamment
A ce sixième continent
Qui flotte et enfle sur l’océan
Ravitaillé par les courants,

Quand les enfants de nos amours
Ne trouveront d’autre recours
Que d'ouvrir la boîte à légos
Pour s'reconstruire des animaux,

Vu qu’le planète se déglingue,
Et qu’on y mène des vies de dingue,
Est-ce qu'il s'ra temps d'se demander
Si c'est not'faute, si c'est prouvé…

Danse vieille planète,
Nous on tourne la manivelle
On n'a qu'une idée en tête :
Essayer d'être éternel,

Pour qu'la fête soit complète,
On creuse loin, on vide tout,
On se trimballe à tue-tête
Et pour le reste, vrai qu'on s'en fout...

Mais plus qu'on s’ra bien plus nombreux,
Et que chacun consomm’ra plus,
Et plus notre globe y sera creux,
Moins qu’on pourra y danser d'ssus.

Y’a pas besoin d’viagra mental
Pour gonfler nos cerveaux tordus,
Il suffit d'un gingin banal,
Y'a pas besoin d’se trouer le c..

Car plus on tire sur les toilettes,
Plus on renforce le papier d’fesses,
Plus on veut qu'madame soit proprette,
Et plus les eaux sont en détresse,

Pour pas que nos poumons se niquent,
On roule en voiture à grosses piles,
Et nos rejets on les refile
Aux voisins d’l’usine électrique…mmhh

Pour faire propret dans les chaumières,
Et qu’ça brille du sol au plafond,
Chacun y va à sa manière,
En boîte, en fiole ou en bidon

Et si jamais, c'est pas tout vrai
Que tout ça, se réchaufferait,
Comme si l’pack du lait du matin,
Pouvait bouillir seul dans son coin,

Y'aurait encore moins intérêt
A c'qu'on y ajoute notre écot
Pour qu'ça joue en accéléré
Et qu’la mer monte en bien plus haut...

Danse vieille planète,
Nous on tourne la manivelle
On n'a qu'une idée en tête :
Essayer d'être éternel,

Pour qu'la fête soit complète,
On creuse loin, on vide tout,
On se trimballe à tue-tête
Et pour le reste, vrai qu'on s'en fout...

Mais plus qu'on s’ra bien plus nombreux,
Et que chacun consomm’ra plus,
Et plus notre globe y sera creux,
Moins qu’on pourra y danser d'ssus.

Bon, maint’nant que tout ça est dit,
Moi j'y peux rien, j'suis pas coupable,
Et je pousse à fond mon Audi
Pour arriver à l'heure à table !

Refrain

2019 - ISCW : en cours
Album “Fin du livre”

   Vieille planète (En cours de préparation)